Genre: Essai,

Pages: 286

Date de parution: 12 août 2020

ISBN (Papier): 9782760331440

La vague nationale des années 1968

Partagez

Une comparaison internationale

Auteur: Jean-Olivier Roy
Auteur: Joel Belliveau
Auteur: Tudi Kernalegenn

Acheter ce livre

Les «années 1968 » se caractérisent par une forte résurgence des nationalismes minoritaires, des régionalismes protestataires et des aspirations autochtones dans le monde occidental – de la Bretagne au Québec en passant par la Catalogne, le Pays de Galles, l’Australie et la Nouvelle-Zélande. Cet ouvrage passe en revue des cas parmi les plus représentatifs ainsi que des exemples moins connus, s’attardant à la chronologie, aux causes et aux conséquences du renouveau nationaliste de la période. Cette collection d’essais s’inscrit dans un horizon international et les cas abordés permettent, à partir du particulier, d’éclairer la dynamique globale à l’œuvre. Plusieurs hypothèses y sont avancées. Les profonds changements socioculturels provoqués par les Trente Glorieuses obligent les groupes sociaux et les individus à réinterroger leur environnement dès lors qu’ils quittent la reproduction de l’existant. De plus, l’influence interne des luttes décolonisatrices et antiimpérialistes fragilise l’État-nation et offre un nouveau répertoire discursif. Enfin, l’impact cognitif des luttes sociales des années 1960-1970 autour de la «nouvelle gauche» et de l’esprit contestataire, symbolisé par l’année 1968, prépare la voie à une transformation idéologique sans précédent. Voici la première étude comparative d’envergure internationale à jeter un éclairage sur la simultanéité de ces résurgences revendicatrices à caractère nationalitaire.

Acheter ce livre

Jean-Olivier Roy

Jean-Olivier Roy est chargé de cours en science politique à l’Université Laval et à l’Université du Québec à Chicoutimi.

Joel Belliveau

Joel Belliveau est professeur agrégé au Département d’histoire de l’Université Laurentienne (Ontario). 

Tudi Kernalegenn

Tudi Kernalegenn est chercheur en science politique à l’UC Louvain (Belgique), lauréat d’une bourse Marie Skłodowska-Curie.