À paraître

août 2022

À quelques pas de l’aube de Jimmy Poirier

« La poésie de Jimmy Poirier témoigne d’une qualité de présence qui lui permet d’entrer en dialogue intime avec le monde. L’attention tendre et vigilante qu’il accorde au quotidien ouvre des canaux d’échange, invite à une communion fraternelle. Partout, le regard du poète ajoute du sens, capte même la plénitude du vide. » France Cayouette

nos draps au sol
pour seul vêtement
le bleu de l’aube

Auteur de romans jeunesse, Jimmy Poirier est libraire à La Pocatière, une petite ville du Bas-Saint-Laurent. Passionné de haïku depuis 2013, il a publié trois recueils et a dirigé En attendant les étoiles, un collectif sur le thème de l’enfance paru aux Éditions David. À quelques pas de l’aube est son quatrième recueil de haïkus.

Haïku

août 2022

L’épopée de Lô, 1. Le plus grand des voleurs de Maïlys Pailhous

Dorian, un jeune orphelin sans attaches, se sent dépérir dans son petit hameau près de l’océan. Sa seule ambition : devenir le « roi des voleurs ». Du haut de ses quinze ans, il tente de dérober le Célaphid, la pierre sacrée qui trône au sommet de la tour de sorciers située au centre de son village. Capturé par ces derniers, il est forcé d’entrer au service de cette école de magiciens où seuls de jeunes nobles triés sur le volet peuvent étudier.

Malmené par la jeune noblesse du pays, Dorian trouvera des alliés en la personne de son mentor Vendrak ainsi qu’en Pandroux, une créature magique sans maître. Obligé de partir à la découverte du reste du monde qui lui dévoilera de nombreux secrets, Dorian ne sait pas que la plus importante des découvertes sera celle de sa véritable identité.

L’épopée de Lô est une série de fantasy pour adolescents qui fait la part belle à la quête de soi et du merveilleux. Le plus grand des voleurs en est le premier tome.

Née à Nice, en France, Maïlys Pailhous a développé dès son plus jeune âge un goût certain pour la littérature de l’imaginaire. L’esprit sans cesse rempli d’histoires toutes plus épiques les unes que les autres, elle s’est mise à écrire très jeune. Après des études en communications et une année passée au Japon, elle s’est établie à Montréal.

14/18

septembre 2022

Aussi loin que le vent de Blanca Baquero

« Quiconque a déjà croisé la route de Blanca Baquero se souvient de son sourire, de sa ferveur et de sa profonde humanité. De façon toute naturelle, ses haïkus transportent avec eux tout ce charme qui la caractérise si bien, une vibrance, un éclat unique, une fraîcheur et une liberté qui révèlent beaucoup de la femme qu’elle est.

Le livre que vous tenez entre vos mains est plus qu’un livre, c’est la matérialisation d’un grand rêve. Il porte en lui les effluves d’une vie guidée par la passion. » Hélène Leclerc

concert en plein air
la flagrance de sa peau
au gré du vent

Blanca Baquero habite en Nouvelle-Écosse, dans la vallée d’Annapolis. Anglophone amoureuse de la langue française, elle s’est mise à écrire à l’âge de cinquante-cinq ans dans ce qu’elle jure être la plus belle langue du monde. Elle a déjà collaboré à quelques collectifs aux Éditions David. Aussi loin que le vent est son premier recueil.

Haïku

octobre 2022

Plurielle de Mélanie Guillaume

Donc ça y est, maintenant, toi aussi tu connais Victoire. Elle a débarqué sur ses grands poneys. Elle est toujours comme ça, Victoire. La discrétion, ce n’est pas son fort. Un beau matin, elle a déboulé dans ma vie et y a mis un sacré bordel. Comme elle ne demande jamais l’avis de personne, et encore moins le mien, je n’ai pas vraiment eu d’autre choix que d’accepter de lui faire une place. Depuis, ça chauffe souvent entre nous, parce que moi, je préfère rester invisible, ça cause beaucoup moins de problèmes. Victoire, elle, a toujours besoin d’ouvrir grand sa bouche. Quand je la retiens, elle me traite de froussarde. L’autre jour, elle a même dit que Lucas et moi, on était des cas perdus. Je ne sais pas vraiment ce qu’elle voulait dire, vu qu’on n’est pas perdus du tout, on sait même très bien où on est.

Lola a environ 5 ans selon l’auteure, un peu plus si vous voulez son avis. Victoire, 13 ans, est la rêveuse de la bande, mais elle préfère qu’on se réfère à elle comme étant la rebelle. Sara, jeune cadre dynamique, a ces deux-là à l’oeil. Elle fait claquer ses talons pour maintenir l’ordre et forcer le respect – avec, il faut bien l’avouer, plus ou moins de succès. Et moi ? Moi, j’observe leur danse, d’un oeil mi-amusé, mi-inquiet. Surtout, j’apprends à les connaître et à les aimer. Trois identités, trois caractères, qui s’imbriquent et souvent se déchirent.

Originaire de France, Mélanie Guillaume est une designer web et slameuse établie à Toronto depuis 2015. Féministe engagée, elle aborde avec humour des traumas de l’enfance dans une histoire de femme(s) milléniale(s) qui oscille entre génération #metoo, embrigadement religieux et rage de vivre. Plurielle est son premier roman.

Indociles

Leave a comment

Votre adresse courriel ne sera pas publiée.