A Paraitre

février 2019

Juré, craché, Danièle Vallée

Juré_Vallée_RVB
Dans un patelin proche de Montréal, vers la fin des années cinquante, une fillette, Camille, s’entiche de l’abbé du village, le beau Romain Dutil, qui est aussi son aumônier à l’école. Profitant de ses passages au confessionnal, où celui-ci est à sa merci, elle rivalise d’imagination pour inventer des péchés qui puissent le faire rougir. Plus les années passent, plus les péchés deviennent sérieux et plus l’entreprise de séduction entreprise par Camille devient claire. Mais l’abbé, toujours calme et serein, ne semble rien voir de ces stratagèmes et demeure, en dépit des circonstances, fidèle aux principes qui encadrent sa vocation. Jusqu’à ce que, peut-être, il finisse un jour par succomber ?

Inspirée d’une nouvelle intitulée « La confession », parue il y a quelques années dans un beau livre (Sous la jupe, David, 2013), cette histoire rocambolesque est aussi l’occasion de revisiter une époque où l’église et le sacerdoce étaient encore au Québec des sujets dont on n’aurait pas osé plaisanter.

Originaire de Sherbrooke, Danièle Vallée vit dans le quartier Vanier, à Ottawa. Auteure et conteuse, elle a notamment écrit un grand nombre de nouvelles qu’elle a souvent portées à la scène en leur conférant une étonnante dimension artistique, accentuée de blues, de jazz et de musiques traditionnelles. Dans cette veine, elle a été pendant plusieurs années directrice artistique de la série « Les Contes Nomades » présentée à la Quatrième salle du Centre national des arts, à Ottawa. Juré, craché ! n’est pas son premier livre, mais son premier roman.

Collection Indociles

février 2019

La sultane dévoilée, Jean Mohsen Fahmy

Sultane_Fahmy_RVB
Chagarett el-Dorr, esclave offerte au calife de Bagdad et devenue en 1238 première femme du sultan d’Égypte et de Syrie, Al-Salih, va connaître un destin remarquable. D’une grande beauté, aussi séductrice qu’intelligente, elle va être l’éminence grise du sultan qui réussira notamment, grâce à elle, à repousser la septième croisade menée par les Francs sous le commandement de Louis IX (saint Louis).

À la mort d’Al-Salih, elle brisera même la loi musulmane ancestrale en accédant au sultanat. Elle sera ainsi la seule femme ayant jamais régné sur un pays arabo-musulman. Mais cette révolution culturelle et religieuse lui attirera des oppositions féroces. Et Chagarett el-Dorr devra affronter seule l’alliance haineuse de ses nombreux ennemis…

Né au Caire (Égypte), Jean Mohsen Fahmy a une formation en lettres. Tour à tour journaliste, professeur et haut fonctionnaire, il a toujours mis l’écriture au centre de ses activités professionnelles et de sa vie. Outre de très nombreux articles d’analyse politique et littéraire et plusieurs essais, il a signé quelques récits pour la jeunesse et de nombreux romans historiques, qui ont été pour la plupart couronnés par de nombreux prix.

Roman chatoyant, fresque impressionnante qui se déploie entre le Nil et l’Euphrate, intrigues dans le harem, La Sultane dévoilée est surtout un grand roman d’amour, un hymne à la liberté et un appel à l’égalité entre les femmes et les hommes.

Collection Voix narratives

mars 2019

Les gorges fiancées, François Baril Pelletier

Gorges_BarilPelletier_RVB
Ce recueil témoigne d’un renouement avec les sources, d’un mariage entre la terre et la forêt, entre des gorges et du lait, puisant sa poésie au terroir de ses origines.

Inspiré de ses premiers lieux de vie et de ses premiers contacts avec la nature, François Baril Pelletier nous invite en ses criques, inventées ou réelles, qui sont celles, intimes, de Sainte-Julienne ou de Saint-Guilhem-le-désert.

La rivière du poème
balaie de son rire décanté
de sa parole-lave
l’empire du Fossile
violence du carnivore

et les versets du cœur
seront de nouveau portés
à tes lèvres
vivant

Dans son septième livre, l’auteur incarne ce ruisseau, celui de l’enfance, de la vie et de la mort, de la poésie et de la violence, celle qui ronge notre monde contemporain.

François Baril Pelletier a emprunté plusieurs chemins. Ayant grandi à Montréal, il a aussi habité à Regina, avant d’entreprendre une formation en arts visuels qui l’a conduit au Cégep de Saint Laurent, à l’UQÀM et à l’Université d’Ottawa. Il s’est ensuite tourné vers les études anciennes qui l’ont mené en France et en Italie. Ce parcours trouve aujourd’hui son aboutissement dans l’écriture poétique, où ses oeuvres s’inscrivent dans une démarche esthético-spirituelle.

Collection Voix intérieures