A Paraitre

janvier 2018

L’espace-temps dans les littératures périphériques du Canada

Espacetemps_Collectif_RVB

Sous la direction de Ariane Brun del Re, Isabelle Kirouac Massicotte et Mathieu Simard

Dans les littératures francophones du Canada, l’espace — que ce soit la ville, la campagne, la banlieue, la forêt, le Nord — a été depuis longtemps étudié et le temps a lui aussi récemment été traité. En revanche, alors que les travaux de Mikhaïl Bakhtine montrent combien l’espace et le temps sont interdépendants, les rapports que les dimensions spatiale et temporelle entretiennent entre elles restent négligés. Les études réunies dans ce collectif visent à combler cette lacune en analysant la représentation de l’espace-temps dans les littératures périphériques du Canada, c’est-à-dire au sein d’oeuvres franco-canadiennes qui sont spatialement minoritaires, mais qui répondent aussi, y compris au Québec, à des pratiques d’écriture plus marginales, comme c’est le cas de la science-fiction ainsi que des littératures lesbienne et autochtone.

Collection Voix savantes

Ce volume comporte les contributions suivantes :

Sophie Beaulé, Ariane Brun Del Re, Tara Collington, Julien Defraeye, Isabelle Kirouac Massicotte, Zishad Lak, Élise Lepage, Mariève Maréchale, Martine Noël, François Paré,
Mathieu Simard.

janvier 2018

XieXie de Michelle Deshaies

Xie_Deshaies_RVB
Chine, 1934 — Dès son arrivée au port de Guilin, Rose, une jeune Anglaise, se prend d’affection pour XieXie, une servante chinoise au service de son mari. Raymond, que Rose est venue rejoindre, est grandement accaparé par la mine dont il est le directeur. Il voit donc d’un bon œil la relation qui naît entre les deux femmes.

Pendant ce temps, la situation politique se dégrade en Chine. Alors que les troupes nationalistes de Tchang Kaïchek et celles, communistes, de Mao Zedong s’affrontent, l’arrivée imminente des Japonais crée la panique à Guilin. Les Occidentaux sont obligés de rentrer dans leur pays. Rose et Raymond ne se résigneront toutefois pas à laisser XieXie derrière eux…

Un roman dépaysant, d’une grande délicatesse, qui nous transporte dans une époque troublante et méconnue de l’occupation coloniale de la Chine.

Collection Voix narratives

Originaire de Haileybury, dans le nord de l’Ontario, Michelle Deshaies a une formation en journalisme. Elle a fait une grande partie de sa carrière comme rédactrice, traductrice, conseillère en communication et organisatrice d’événements. Depuis quelques années, elle se consacre entièrement à la création littéraire. Elle signe ici son premier roman.

février 2018

J’aurai bientôt ton âge de Michel Pleau

Âge_Pleau_RVB
« Michel Pleau raconte que la mort de son père, survenue alors qu’il n’avait que douze ans, a été l’événement le plus marquant de sa vie. Après ce décès, une ombre immense a recouvert la terre. L’enfant Pleau ne possédait pas les moyens pour lutter contre ce phénomène. Il ne disposait que des lettres de l’alphabet auxquelles, petit à petit, il accorda une sorte de pouvoir magique. » Pierre Chatillon

par-dessus ton épaule
la lumière n’avait aucun défaut

j’aurai tout fait pour m’approcher
de ta voix
trouver refuge dans une parole
qui s’élèverait avec la mienne


Un recueil intimiste, empreint de nostalgie et d’espoir, qui ponctue 
vingt-cinq ans d’une vie consacrée à la poésie.

Collection Voix intérieures-poésie

Originaire du quartier Saint-Sauveur, Michel Pleau habite toujours à Québec. Depuis vingt-cinq ans, il n’a cessé d’écrire de la poésie et d’animer des ateliers de création. Il a reçu plusieurs prix, dont le Prix du Gouverneur général pour La lenteur du monde (David, 2008). Pour l’ensemble de son oeuvre, il a obtenu, en 2015, le Prix littéraire de l’Institut canadien de Québec.

février 2018

Otages de la nature de Daniel Marchildon

Otages_Marchildon_RVB

Alex, un jeune de dix-sept ans, accompagne sa mère, Fleur Monague, une auteure-compositrice anishnabée, à Rivière-Ahmic, le village du nord de l’Ontario où elle a vu le jour. Fleur espère y relancer sa carrière en participant à un spectacle organisé par un groupe écologiste qui lutte pour protéger des dunes sacrées menacées par l’exploitation forestière. De son côté, Alex rencontrera Danika Copecog, une Anishnabée qui l’initiera aux secrets de la nature.

Les événements prennent une tournure inattendue. Malgré eux, Alex et sa mère prolongent leur séjour dans la communauté déchirée par de vives tensions entre les écologistes et les bûcherons. En réaction à un coup d’éclat désespéré pour préserver la forêt des tronçonneuses, chaque camp se met à jouer dangereusement avec le feu.

Jusqu’où iront Alex, sa mère et Danika pour sauver la forêt ?

Romancier et scénariste très attaché à ses racines ontariennes, Daniel Marchildon offre ici un récit enlevant qui nous interroge sur notre conscience environnementale et notre ouverture aux autres cultures.

Collection 14/18

Daniel Marchildon habite à Lafontaine, en Ontario, dans sa région natale. Écrivain aux multiples talents, il a signé une vingtaine de publications, dont plusieurs romans historiques et des romans pour la jeunesse. Il a déjà publié dans la collection 14/18 un roman, La première guerre de Toronto, qui lui a valu le Prix d’enfant Trillium en 2011.