A Paraitre

septembre 2018

L’Île aux abeilles noires d’Andrée Christensen

Abeilles_Christensen_RVB
Pendant la Seconde Guerre mondiale, trois familles d’origines et d’horizons différents s’exilent sur l’Isle aux abeilles noires, petite île perdue dans l’archipel des Hébrides, dont les falaises enveloppées de brouillard vibrent de la vie de millions d’abeilles et de centaines d’espèces d’oiseaux de mer. Ces lignées — française, danoise et grecque — y verront naître des enfants, porteurs d’une vision du monde hors du commun et dont les vies deviendront intimement liées.

Parmi tous ces êtres à la créativité foisonnante et visionnaire, portés par leurs passions, un apiculteur, un souffleur de verre, une ondiste, une parfumeuse, une danseuse et un enfant magicien nous entraînent dans l’éblouissement de l’imagination, de l’amour, aux confins de la folie et de la mort.

Un roman intemporel, à l’écriture fine et maîtrisée, qui laisse place à tous les sens et touche au paroxysme de l’émotion et de l’art. À travers des chapitres courts et denses, construits comme des alvéoles, l’auteure explore les secrets de la ruche et les mystères de l’âme humaine.

Hors collection

Poète, romancière et traductrice littéraire, Andrée Christensen a publié une vingtaine de titres dont plusieurs ont été primés, certains traduits en anglais et en roumain. Son premier roman Depuis toujours, j’entendais la mer (David, 2007) a remporté le Prix du livre d’Ottawa, le Prix LeDroit, le Prix littéraire Émile-Ollivier et le Prix Christine-DimitriuVan-Saanen. Artiste visuelle, elle présente ses œuvres dans ses récentes publications en poésie.

Cliquez ici pour feuilleter L’Île aux abeilles noires !

septembre 2018

Le tiers exclu de Catherine Bellemare

Tiers_Bellemare_RVB
Après avoir fait une entrée remarquée sur la scène littéraire québécoise avec Une irrésistible envie de fuir (David, 2017), Catherine Bellemare récidive avec Le tiers exclu, un deuxième roman tout aussi étonnant.

Marquée par une adolescence tumultueuse, qui l’a entraînée dans un monde crapuleux, Élise, une jeune danseuse de bar, rencontre Stéphane, un homme âgé de vingt ans plus qu’elle. De cette relation naîtra Abbygail, une fille qu’ils ont cru pouvoir désirer, mais qu’ils s’avèrent incapables d’élever. Suivant le chemin de sa mère, Abbygail traversera une adolescence difficile, notamment bousculée par les comportements des hommes autour d’elle. Son histoire rattrapera alors celle de ses parents, totalement impuissants à gérer cette tierce relation avec leur fille…

Sur fond de sexualité, de toxicomanie, de troubles mentaux, de crise existentielle et de solitude, Catherine Bellemare écorche ici, d’une manière aussi crue que dans son roman précédent, le thème de la parentalité, en adoptant à la fois le point de vue du père, de la mère, puis de la fille, qui n’a pas choisi non plus sa place dans cette famille.

Collection Indociles

Auteure-réviseure, Catherine Bellemare est diplômée en lettres et travaille depuis plusieurs années dans le milieu de la restauration. Elle s’est impliquée bénévolement pour l’organisme « Jeunesse J’écoute » en traduction et a été pigiste pour différentes revues. Elle a de plus collaboré à des projets sur la scène artistique comme le Festival Nuit-Blanche Ottawa/Gatineau.