(Acheter sur REFC.ca)

La mémoire de l'aile

Andrée Christensen Collection: Voix narratives Pages: 382 Date de parution: Le 23 novembre 2010 ISBN (Papier): 9782895971528 ISBN (ePub): 9782895972181 ISBN (PDF): 9782895972174 Code: DAV217

Prix

Finaliste, Prix des lecteurs Radio-Canada, 2011

Finaliste, Prix littéraire Trillium, 2011


Résumé

Ce roman intense, traversé par un souffle poétique aux accents mythiques, conduit subtilement le lecteur au coeur des forêts intérieures et l'amène à mettre en cause les préjugés auxquels sont confrontés tant d'artistes et de marginaux.

Après Depuis toujours, j'entendais la mer, couronné par plusieurs prix littéraires, Andrée Christensen signe ici une oeuvre riche et puissante, soutenue par une écriture maîtrisée qui exalte le rêve, l'amour et la liberté.

Pour son deuxième roman, le magnifique La Mémoire de l'aile, l'Ottavienne prend la plume pour caresser la force du rêve, le pouvoir de l'imaginaire, pour frôler le soleil de la mémoire et toucher à la quintessence de ses personnages après avoir traversé avec eux leur labyrinthe intime.

Valérie Lessard, LeDroit, Édition week-end du samedi 6 novembre 2010, p. A4.

Façonné par un style littéraire gracieux, efficace, et flanqué d'une trame poétique parsemée de références symboliques et mythologiques, La Mémoire de l'aile convie le lecteur vers une autre dimension.

Benoit Sabourin, Voir Ottawa-Gatineau, 25 novembre 2010

Les amateurs de doucereuses rêveries trouveront largement leur compte au gré de cette écriture mélodieuse ponctuée d'images et de références tant mythologiques que poétiques. Une ode à la nature et à la liberté; un pamphlet contre le conformisme dominant.

Sylvain Sarrazin, Entre les lignes, vol. 7, n°3, printemps 2011, p. 34

Il est des romans qui tiennent au climat qu'ils créent et à la façon dont les événements qui s'entrelacent viennent appuyer les tensions et les inconnus qui se faufilent dans la trame narrative.

Ainsi en est-il du second roman de la poète Andrée Christensen, La mémoire de l'aile. Comme ce fut le cas avec le premier, Depuis toujours, j'entendais la mer, celui-ci s'inspire de la mythologie sans pour autant chercher à s'y coller. Le souffle est poétique et la trame romanesque s'élargit pour laisser place à la puissance évocatrice de son verbe. Tout est question de climat, d'atmosphère.

[...]

Un très beau roman, complexe et fascinant, merveilleusement habité par une poésie qui nous emporte dans ce monde un peu trouble, presqu'incertain et pourtant si vrai.

David Lonergan, Nuit blanche, n° 122, avril-juin 2011, p. 13

Voici quelque chose d'étonnant de la part de la dynamique maison d'édition David. Un roman qui allie mythes et légendes, symbolisme et poésie, histoire de l'humanité et histoire d'amour. On y trouve un certain penchant pour le mythico-mysticisme aussi, mais ce n'est pas ce qui est le plus intéressant dans La mémoire de l'aile d'Andrée Christensen. C'est plutôt une belle écriture qui lie tous ces éléments et nous fait croire à un amour impossible entre deux êtres que tout oppose.

Mario Cloutier, La Presse, 25 mars 2011, cahier Arts et spectacles, p. 6

L'Auteur

Andrée Christensen

Poète, romancière et traductrice littéraire, Andrée Christensen a publié une vingtaine de titres dont plusieurs ont été primés, certains traduits en anglais et en roumain. Son premier roman Depuis toujours, j’entendais la mer (David, 2007) a remporté le Prix du livre d’Ottawa, le Prix LeDroit, le Prix littéraire Émile-Ollivier et le Prix Christine-Dimitriu- Van-Saanen. Artiste visuelle, ses oeuvres accompagnent ses récentes publications en poésie.

Biographie de l'auteur

événements

Lancement du roman de Mylène Viens : Pourquoi pas ?

Le 8 novembre 2018 à 17h00
41, rue Laval, à Gatineau.
Plus D'info

avis

14/18