Blogue

24 juin 2020

Cet été, lisez… Indociles !

Été2020

Un roman sur l’homoparentalité aux couleurs de l’Acadie, un roman identitaire aux accents franco-ontariens, un carnet sur l’errance d’un créateur dans le Marché By d’Ottawa, un roman sur la dérive et le lesbianisme, une histoire de fillette et de vicaire dans les années 1950… Cinq livres audacieux, au ton tantôt frondeur, tantôt ironique que nous vous proposons de (re)découvrir. Que vous soyez à la maison, dans votre jardin, en voyage, sur la plage, sur un terrain de camping ou au chalet, ou en pause-café, cet été, choisissez un livre Indociles !

Dans mépapasonlà, Alain Pierre Boisvert nous entraîne dans les environs de Fredericton, au Nouveau-Brunswick, où habitent deux Acadiens, Mathu, le narrateur, et Ricky, journaliste, avec Jacob, leur garçon d’origine jamaïcaine. Mises à part les difficultés et les tracasseries que leur cause parfois leur situation matrimoniale, Mathu et Ricky forment une paire de parents exemplaires qui prennent un grand plaisir dans l’éducation de leur fiston. Le bonheur qu’ils vivent sera toutefois assombri par quelques coups du destin.

Après avoir complété ses études en muséologie, Xavier, dans le roman Xman est back en Huronie de Joëlle Roy, retourne dans les cantons du comté de Simcoe, au nord de Barrie, en Ontario. On lui propose alors le poste de coordonnateur du nouveau Musée de la Francophonie. Xavier, « Xman », se lance dans cette aventure et montera une programmation révélatrice pour sa communauté. Les murs du musée feront également revivre l’épopée de l’École de la Résistance. Même si tout indique que le projet de Xavier sera un succès, une surprise l’attendra dans le détour…

Entre l’étreinte de la rue et la fièvre des cafés de Pierre Raphaël Pelletier est le carnet des pérégrinations d’un créateur solitaire et indigné, errant dans les rues et les cafés du Marché By d’Ottawa. Ayant choisi de s’affranchir de l’emprise de l’alcool, R. se retrouve, vertigineusement libre, devant un vide qu’il comblera au gré de rencontres hasardeuses avec d’autres écorchés de la vie, mais aussi par la présence de ses amis et de ses enfants. Soucieux d’engendrer autour de lui un peu de beauté, c’est par la création, surtout, que R. parviendra à conserver une part d’humanité et à redonner des couleurs à sa vie.

Dans le premier roman de Catherine Bellemare, Une irrésistible envie de fuir, on suit tour à tour Émilie et Anna qui traversent de nombreuses épreuves avant de se rencontrer et de vivre le véritable coup de foudre. La bipolarité, l’anorexie, la drogue, la dépendance sexuelle, la solitude, la recherche de soi et de son orientation sont autant de sujets explorés au rythme des souvenirs et des pensées des deux héroïnes. Un roman sans jugement, parfois brutal, mais juste. Une histoire racontée avec une plume neuve et percutante qui nous tient en haleine jusqu’à la fin qui n’en est pas vraiment une…

Le roman Juré, craché ! de Danièle Vallée est inspiré de « La confession », une nouvelle parue dans le beau livre Sous la jupe (David, 2013). À la fin des années 1950, Camille, une fillette, tombe amoureuse du beau Romain Dutil, l’abbé du village et l’aumônier de l’école. Profitant notamment du confessionnal, elle invente, d’année en année, des péchés pour faire rougir et pour séduire l’abbé. Celui-ci finira-t-il par succomber un jour ? Une histoire rocambolesque qui nous replonge dans une période où l’Église était toute puissante au Québec.

Consultez notre catalogue en ligne pour plus de renseignements sur les cinq romans cités dans cet article. Peut-être y trouverez-vous d’autres livres dont vous pourrez apprécier la lecture cet été ?

Les Éditions David vous souhaitent un bel été rempli d’heures de lecture. Prenez soin de vous et au plaisir de vous retrouver, dès le mois d’août, pour le lancement de notre programmation d’été / d’automne 2020 !


P.S. Plusieurs de ces titres (en format numérique) seront en vente à un prix réduit, tout au long de l’été ! Surveillez les actualités du REFC pour rester à l’affût !