Blogue

12 décembre 2019

Catherine Laratte : grande voyageuse et haïkiste

Auteur-Laratte

Les mots, les cultures qui y sont rattachées ainsi que leur voyage à travers le temps, voilà ce qui intrigue Catherine Laratte. Avant de se consacrer à l’écriture, elle a exercé de nombreux métiers qui gravitent autour des langues, tels que l’enseignement et la traduction.

Originaire des Pays de la Loire, en France, c’est en 1980 qu’elle quitte son pays pour s’établir dans l’Ouest canadien, plus précisément à Saskatoon, en Saskatchewan. Elle y enseignera et s’initiera aux cultures des Premières Nations. Au bout d’une vingtaine d’années, se sentant interpellée par l’Est du pays, notamment par la mer et par l’Acadie, Catherine plie bagage et déménage, dans un village côtier du sud-est du Nouveau-Brunswick. En 2007, à un moment de sa vie où elle essaie d’adopter un style de vie minimaliste, de revenir à l’essentiel, elle découvre le haïku lors du Camp littéraire de Baie-Comeau, animé par la spécialiste du haïku, Francine Chicoine. Sous l’égide de ce camp littéraire, l’École nationale de haïku, offrait, de juillet 2005 à 2015, dans la Côte-Nord, des activités permettant aux participants de se familiariser avec l’art du haïku, de s’imprégner de cet esprit et de perfectionner leur pratique personnelle d’écriture.

Depuis cette rencontre littéraire stimulante, Catherine Laratte a publié deux recueils de haïkus : La glaneuse (Tire-Veille, 2017) et Nu-pieds dans la rosée (David, 2019), ainsi que des haïkus publiés dans des collectifs. Elle remportait tout récemment le concours de la Société culturelle Sud-Acadie, À la recherche du haïku acadien, pour un haïku de son cru. Avant la publication de son plus récent recueil, Catherine avait de nombreux haïkus qui dormaient à l’état brut. Elle les a par la suite raffinés, puis envoyés pour publication.

Des textes largement inspirés par la nature (par exemple, de la campagne près du détroit de Northumberland), les paysages marins, l’actualité et les petites choses du quotidien passant souvent inaperçus, voilà ce qui ponctue le recueil Nu-pieds dans la rosée. La haïkiste y pose un regard aigu, tout en voyant et retenant les instants à la fois anodins et troublants, fugaces et impérissables qui façonnent le paysage intime.

nu-pieds dans la rosée
une fleur de trèfle se glisse
entre mes orteils

Feuilletez Nu-pieds dans la rosée de Catherine Laratte.

En librairie depuis le 5 novembre 2019.