Blogue

20 mars 2019

Jusqu’à quand un petit art de vivre, Hélène Harbec

Quand_Harbec_RVB
Une précarité, une perte : ce petit art de vivre pourrait-il arriver dans ses retranchements, fragilisé par le temps et une certaine usure des efforts ? Une crainte, mais empreinte de désir, car il s’y glisse aussi une persévérance, une prédisposition pour quelques échappées de lumière et de beauté.

J’ai pensé trouver au retour un paquet, une lettre, une fleur. Cela suffisait pour me donner l’envie de rentrer. J’étais préparée à ce qu’il n’y ait rien, mais ce rien avait déjà une aura.

Dans le style minimaliste qui lui est familier, Hélène Harbec parvient à saisir, dans ce récit du quotidien, des émotions qui sont universelles.

Hélène Harbec est née à Saint-Jean-sur-Richelieu (Québec). Après des études en Lettres à l’Université Laval, elle s’installe à Moncton (N.-B.). Tour à tour enseignante, infirmière, recherchiste à Radio-Canada et à l’Office national du film, elle commence son parcours littéraire en 1986, par la publication de L’été avant la mort, fiction écrite en collaboration avec France Daigle. Elle se consacre entièrement à l’écriture depuis 2001. Elle est l’auteure de deux romans, d’un récit et de plusieurs recueils de poésie. En 2018, elle a remporté le Prix quinquennal Antonine-Maillet-Acadie Vie 2018 qui couronne l’ensemble de l’oeuvre d’une artiste.

Collection Voix intérieures – poésie