Blogue

22 décembre 2017

Joyeuses Fêtes de la part des Éditions David !

Noel2017

L’année 2017, qui tire déjà à sa fin, fut une année riche pour les Éditions David, tant au niveau des publications (une vingtaine de titres de différents genres), des événements (lancements et salons du livre) et des reconnaissances (prix, mentions, honneurs), que des projets spéciaux (concours d’écriture).

D’abord, une vingtaine de nouvelles publications (romans, poésie, haïku) qu’on peut maintenant retrouver en librairie, dans les bibliothèques, les écoles et les salons. L’année 2017 a aussi été marquée par l’aboutissement de deux projets de traduction (Le legs d’Eva de Waubgeshig Rice, traduit par Marie-Jo Gonny, et Sans pitié de David Groulx, traduit par Éric Charlebois). Deux livres d’auteurs autochtones traduits de l’anglais afin de répondre au besoin de « dire » les réalités et le quotidien des Premières Nations. Enfin, trois concours d’écriture (la quatrième édition d’Écrire pour se raconter, la neuvième édition de Mordus des mots, puis l’édition Racontez-nous Vanier), visant à susciter un intérêt pour l’écriture et la lecture au sein de la francophonie ontarienne.

Les Éditions David et leurs auteurs ont eu l’occasion de participer à des événements littéraires à Dakar et à Gorée (au Sénégal), à Port-au-Prince et à Jacmel (en Haïti), à Paris, à Genève et ici au Canada, en Ontario, au Québec, au Nouveau-Brunswick et dans l’Ouest canadien. Ici et ailleurs, des liens se sont tissés, des lecteurs ont été charmés, des projets sont nés, des amitiés littéraires se sont développées.

Nos auteurs ont aussi été à l’honneur : le caricaturiste Bado était l’invité d’honneur de l’Outaouais au Salon du livre de l’Outaouais et Pierre-Luc Bélanger assurait la présidence d’honneur du Salon du livre de l’Est ontarien. Plusieurs prix ont aussi été remportés par Andrée Christensen (Prix LeDroit Poésie, Prix du livre d’Ottawa), Bertrand Nayet (Incontournables de Radio-Canada), Karen Olsen (Prix Gérald-Moreau) et Pierre-Luc Bélanger (Prix du livre d’enfant Trillium, Prix LeDroit jeunesse).

L’année 2018 s’annonce aussi remplie ! À paraître, dès janvier prochain, le collectif L’espace-temps dans les littératures périphériques du Canada, sur la représentation spatio-temporelle dans des œuvres franco-canadiennes. Xie Xie de Michelle Deshaies, un premier roman dépaysant, d’une grande délicatesse, nous transporte à l’époque de l’occupation coloniale de la Chine et, côté poésie, Michel Pleau, qui occupait le poste de Poète officiel du Parlement de 2014 à 2016, nous revient avec J’aurai bientôt ton âge, un recueil intimiste, rempli de nostalgie et d’espoir, sur la relation particulière qu’il entretenait avec son père. Puis, en février, dans la collection 14/18, un roman de Daniel Marchildon, dont l’action se déroule dans le nord de l’Ontario, dans lequel l’auteur nous interroge sur notre conscience environnementale et notre ouverture aux autres cultures. D’autres titres suivront également ces parutions au cours des mois suivants. Restez à l’affût pour plus de détails.

Nous voulons profiter de cette fin d’année pour vous remercier de la confiance et de la complicité que vous nous avez témoignées tout au long de 2017. Au plaisir de collaborer de nouveau l’an prochain !

Joyeuses Fêtes et Bonne Année 2018 !

Veuillez noter que nos bureaux seront fermés du 23 décembre 2017 au 7 janvier 2018 inclusivement.