Blogue

24 janvier 2017

Catherine Bellemare, une jeune romancière prometteuse

Auteur-CBellemare

Un premier roman aux saveurs enivrantes, voilà ce que nous offre une jeune auteure de l’Outaouais, Catherine Bellemare, avec Une irrésistible envie de fuir. Un récit ponctué de retours en arrière et de révélations troubles sur le passé de deux jeunes femmes, Anna et Émilie.

Une autofiction vibrante, suffocante parfois, qui laisse le lecteur désemparé, confus, pour finalement lui faire ressentir un large spectre d’émotions. On suit tour à tour Émilie et Anna qui traversent de nombreuses épreuves avant de se rencontrer et de vivre le véritable coup de foudre. La bipolarité, l’anorexie, la drogue, la dépendance sexuelle, la solitude, la recherche de soi et de son orientation sont autant de sujets explorés au rythme des souvenirs et des pensées des deux héroïnes. Un roman sans jugement, parfois brutal, souvent juste. C’est l’histoire de deux personnes, de leur parcours, de leurs difficultés dans une vie qui ne leur correspond pas, une histoire d’amour aussi racontée avec une plume neuve et percutante qui nous tient en haleine jusqu’à la fin qui n’en est pas vraiment une…

Diplômée en lettres françaises et en histoire de l’art, bénévole à L’Autre Chez Soi (organisme contre la violence conjugale), traductrice et correctrice pour le Festival Nuit Blanche d’Ottawa/Gatineau et l’organisme Jeunesse J’écoute, monitrice pour des enfants autistes, employée du milieu de la restauration depuis plusieurs années … inutile de dire que Catherine Bellemare a su porter plusieurs chapeaux avant de se consacrer à l’écriture de son premier roman. Un projet qu’elle a entamé dans le but d’aider quelqu’un et d’apaiser certains de ses souvenirs, puis qui l’a littéralement propulsée dans l’écriture.

Émilie étouffant dans son propre corps, subissant incessamment la même indigence : s’extirper de son crâne, peu importe dans quelle mesure. Elle se doutait du type de traitement auquel elle aurait droit si elle acceptait de suivre M. chez lui. Et c’était expressément ce qu’elle était venue chercher. Émilie devait sentir que son esprit, tout son être ne lui appartenaient plus. L’envie viscérale. Émilie avait besoin d’avoir mal.

Feuilletez Une irrésistible envie de fuir de Catherine Bellemare !