Blogue

14 novembre 2014

Claude Forand : auteur du mois !

Auteur-Forand

C’est en 2013 que Claude Forand remportait le Prix du livre d’enfant Trillium pour son roman Un moine trop bavard. Il avait déjà, en 2008, obtenu le Prix des lecteurs 15-18 ans de Radio-Canada/du Centre FORA pour Ainsi parle le Saigneur, roman à succès qui lui a permis de se faire connaître en tant qu’auteur de polars.

Né à Plessisville (Québec), Claude Forand habite Toronto depuis une trentaine d’années. Longtemps pigiste pour divers journaux et magazines, il a travaillé comme journaliste à Radio-Canada (Toronto) pendant sept ans. Il mène aujourd’hui de front ses activités de rédacteur, de traducteur agréé et d’auteur.

Très actif dans la promotion de la littérature auprès des jeunes, Claude Forand anime depuis longtemps de nombreux ateliers d’écriture dans les écoles et les bibliothèques de l’Ontario. En 2009, lors de la première édition de Mordus des mots, concours de création littéraire dédié aux élèves des 11e et 12e années, Claude a agi comme auteur-conseil. Tout le long du concours, il a offert des ateliers d’écriture de nouvelles policières à une quinzaine d’écoles franco-ontariennes. Plus tard, soit en 2011 et 2012, il a pris part au projet-pilote « Auteur en herbe » du ministère de l’Éducation de l’Ontario, en supervisant l’écriture d’un mini-roman par des élèves. Habitué des salons du livre, son talent le mène, depuis plus de dix ans, aux Salons du livre de Dieppe, de Hearst, de Sudbury, de l’Outaouais, de Toronto et de Montréal.

Trois de ses romans, Ainsi parle le Saigneur, Un moine trop bavard et Le député décapité, mettent en scène, sous un décor franco-canadien, le détective Roméo Dubuc à Chesterville, une petite ville de l’Estrie, en plus d’utiliser une langue régionale très colorée. C’est en octobre dernier que les Éditions David ont publié Le député décapité, un roman dans lequel l’inspecteur Roméo Dubuc est entraîné dans une folle aventure politico-policière.

Le soir de la fondation du PLIQ (le Parti des libertés individuelles du Québec), le député Marc-André Plamondon, le politicien le plus populaire de l’heure, est assassiné sauvagement dans sa chambre d’hôtel à Chesterville. Le sergent-détective Roméo Dubuc et son fidèle comparse Lucien (Lulu) Langlois, soupçonnent la présence d’une femme mystérieuse dans la chambre et constatent, en même temps, la disparition d’une valise qui contient tout l’argent du parti.

«Par mesure de précaution, il s’assure que son pistolet semi-automatique 9 mm est à portée de main dans le coffre à gants de son auto. La Lincoln s’immobilise enfin au bout de son entrée de cour asphaltée. Un homme de forte carrure, portant un habit noir, une chemise blanche et des lunettes foncées, s’avance vers Dubuc. Le policier devine sans peine à qui il a affaire…», Le député décapité.

Les Éditions David lanceront, au début de 2015, un microsite centré sur le personnage de l’inspecteur Roméo Dubuc et de ses enquêtes. Plus de détails seront publiés sur le Web (Facebook, Twitter et sites Web).

Feuilletez le dernier roman de Claude Forand !